jeudi 14 septembre 2017

Plein Phare France3 sur Guy Rechenmann

Émission Plein Phare présentée par Aurélie Bambuck sur France3 Nouvelle Aquitaine 
"Ma vie est un roman" 


https://m.youtube.com/watch?v=CvAqoD_-M8w

https://youtu.be/CvAqoD_-M8w

mercredi 17 mai 2017

SIGNATURES ET CONFERENCES

SALON DE LA BREDE
Les 22 et 23 Septembre 2018 à La Brède  sur les terres de Montesquieu
https://fr-fr.facebook.com/Salon-du-livre-La-Brède-1009237889089277

LA PLAGE DES LIVRES
Les 8 et 9 juillet 2018 à Longeville-sur-mer Vendée
https://www.facebook.com/La-Plage-des-Livres-1875652706033121/

ESTIVES LITTERAIRES
Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet 2018 avec la librairie Les Thermes Luchon
https://www.facebook.com/events/118244838837262/

RENCONTRE A LA LIBRAIRIE GEORGES
Jeudi 26 Avril à 18h
https://www.facebook.com/LibrairieGeorge/

RENCONTRE A LA LIBRAIRIE LE JARDIN DES LETTRES
Vendredi 20 Avril à 19h à Andernos 
https://www.facebook.com/lejardindeslettres/

ESCALE DU LIVRE BORDEAUX
Vendredi 6, Samedi 7 et Dimanche 8 Avril 2018 sur les stands de La Machine à Lire et des Editions Cairn
https://www.facebook.com/escale.dulivre/

RENCONTRE A LA LIBRAIRIE JAUFRE RUDEL 
Le samedi après-midi 24 Mars à Blaye 
https://www.facebook.com/librairiejaufrerudel/

RENCONTRE A LA LIBRAIRIE L'ESCAMPETTE AVEC LA MAISON CAIRN DU NOIR AU SUD

SALON DU LIVRE DE CAVIGNAC 
Dimanche 11mars 10h à 18h avec la librairie l'Abécedaire 
https://www.facebook.com/abecedairecavignac/

A LA MACHINE A LIRE LANCEMENT A BORDEAUX DU PROCHAIN OPUS D'ANSELME VILOC aux  Editions Cairn 
Mardi 6 Mars 18h30 à Bordeaux place du Parlement
http://www.lamachinealire.com/
https://www.facebook.com/Machine-%C3%A0-Lire-38531271193/

AUVERS NOIR 
Samedi 14 Octobre à Auvers-sur-Oise de 10h à 20h avec la Librairie la 23ème Marche 
http://www.ville-auverssuroise.fr/animations/festival-du-roman-noir

POLAR EN CABANES MEDIATHEQUE DU GRAND PARC 
Jeudi 21 Septembre 18h30 à Bordeaux
Samedi 23 Septembre à l'Utopia rencontre avec les auteurs , débats, conférences et  films
http://bibliotheque.bordeaux.fr/in/evenements/36c47cce-6fd9-4bdd-a48e-b3a0718f967a
https://www.facebook.com/polarencabanes/

FESTIVAL DU LIVRE DE COLLIOURE  
D'une mer à l'autre  1, 2&3 septembre 2017 avec la librairie Torcatis

SALON DU LIVRE LIRE EN BASTIDE A LALINDE
Samedi 26 et Dimanche 27 Août 2017 avec la librairie Grain de Lire
http://www.festival-lireenbastides-lalinde.com/

RENCONTRE POLAR à LA LIBRAIRIE LIVRESSE 
Circonstances  aggravante d'Association de Malfaiteurs
Cette année je parraine le CONCOURS D'ECRITURE 2017 "NOUVELLES
pour les étudiants remise des prix au Lycée Michel de Montaigne mardi 23 mai à 17h en partenariat avec la librairie La Machine à Lire, les nouvelles des étudiants primées et la mienne sur ce lien avec l'incipit que je leur avais proposé
http://montaigne-bordeaux.fr/laureats-du-11eme-concours-decriture/ 

Salon POLAR de l'Entre Deux Mers " Les Psychopathes du Polar"
le samedi 13 mai 2017 à Fargues St Hilaire de 10h à 18h30 
avec la librairie Lacoste 
https://www.facebook.com/Les-Psychopathes-du-Polar-1708755929399291/

MUSEE DES BEAUX-ARTS DE BORDEAUX 
Regards croisés Rencontre le mercredi 3 Mai animée par Isabelle Beccia conservatrice de 12h30 à 13H15
http://m.musba-bordeaux.fr/fr/evenement/regardscroises

L'ESCALE DU LIVRE 
du vendredi 31 mars au dimanche 2 avril à Bordeaux 
SALON DU LIVRE DE LA MAIRIE DU 7ème "Lire c'est libre" 
à Paris le samedi 28 janvier 2017 de 14h à 18h
avec la librairie Tom7

LIVRES EN CITADELLE 10&11 2016 Décembre à Blaye

COCKTAIL DES ECRIVAINS DU FOUQUET'S à Paris le jeudi 1er Décembre 2016 de 19h à 21h dans le salon du 1er étage regroupant de nombreuses personnalités du monde littéraire

FESTIVAL POLAR DE COGNAC 14, 15 et 16 octobre 2016
A la Place de l'Autre finaliste pour le Prix Polar de Cognac catégorie littérature francophone

TOULOUSE POLARS DU SUD 7,8 et 9 octobre 2016

POLAR EN CABANES 23,24 et 25 septembre 2016 à Bordeaux
http://www.polarencabanes.fr/ 

mardi 29 novembre 2016

lundi 26 septembre 2016

France3 Aquitaine portrait de Guy Rechenmann sélectionné pour le Prix Polar de Cognac



Guy Rechenman écrit depuis de nombreuses années. Les enquêtes de son personnage Anselme Viloc ont pour cadre Bordeaux et le Bassin d'Arcachon. Son dernier roman a été sélectionné pour le Prix du Polar de Cognac FESTIVAL qui aura lieu du 14 au 16 octobre prochain....
FRANCE3-REGIONS.FRANCETVINFO.FR
http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/gironde/bassin-d-arcachon/du-polar-sur-fond-de-bassin-d-arcachon-1093959.html


jeudi 8 septembre 2016

SELECTION POUR LE PRIX POLAR DE COGNAC 2016

http://www.sudouest.fr/2016/09/21/l-auteur-bordelais-guy-rechenmann-selectionne-pour-le-prix-du-polar-de-cognac-2508602-2780.php
VIDEO - Les dernières aventures de son enquêteur Anselme Viloc ont séduit le jury du prix littéraire du festival de Cognac. "A la place de l'autre" fait partie des dixPour cette 21e édition du Festival, du 14 au 16 octobre



WWW.SUDOUEST.FR
Le début du roman...🎬




mardi 12 juillet 2016

A LA PLACE DE L'AUTRE LE CHOIX DES LIBRAIRES : LE CHOIX DE PEPITA SONATINE DE LA LIBRAIRIE LACOSTE

Les coups de cœur de Pépita Sonatine de la librairie Lacoste à Mont de Marsan 

Le choix des libraires : A la place de l'autre : Anselme Viloc, à la recherche de l'enfant perdu  Guy Rechenmann les Ed. Vents salés 03/08/2016


Quel plaisir de retrouver Anselme Viloc, le "Flic de Papier", qui nous convie, de nouveau, à de belles balades poétiques dans sa région du Bassin d'Arcachon qu'il affectionne tout particulièrement.
Voici une nouvelle intrigue autour d'une disparition, une fois n'est pas coutume, pour notre flic de choc dont c'est la spécialité. Celle d'un enfant dont la mère est retrouvée sur la place, complètement déconnectée du monde, apparemment amnésique. 
Petit bémol, cette dame n'a jamais enfanté ! ! !
"La part de l'autre" est un polar sans effusion de sang, sans brutalité, juste un imbroglio bien orchestré par l'auteur que notre duo complice Anselme et la petite Lily prendra plaisir à démêler avec brio.
Sous l'écriture inventive et pétillante de Guy Rechenmann, les personnages prennent vie, s'affairent, s'attachent et nous embarquent dans une enquête qui finira par remonter le temps...

Au bonheur de vous relire, mon cher Guy. Je reste comblée par votre plume et sous le charme de Monsieur Viloc.


  • Le courrier des auteurs : 03/08/2016
1) Qui êtes-vous ? !
La question la plus difficile : sûrement un garçon qui n'a pas fait ce qu'il voulait dès le départ mais qui par hasard est arrivé à vivre de ses passions. Mon ange gardien s'est dissimulé dans un cumulonimbus puisque la pluie a toujours été prévenante à mon égard, me faisant choisir des chemins improbables qui se sont avérés épanouissants. D'ailleurs j'aime écrire quand il pleut, cela stimule mon imaginaire...

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La lente glissade vers une folie organisée par un personnage au destin tragique. L'emprise comme instrument de vengeance.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Vous êtes un phénomène, Viloc, du bureau des rêves à La Légende des siècles, vous ratissez large. Si je ne vous avais pas, je m'ennuierais"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Ce serait du violon jazz, musique qui accompagne mon inspecteur Anselme Viloc.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'absence de manichéisme dans beaucoup de crimes et l'importance des coïncidences (cf "Le hasard c'est Dieu qui se promène incognito" Albert Einstein)

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
A proprement parler aucun...je peux écrire n'importe où, n'importe quand et avec n'importe quoi... crayon, stylo ou ordinateur... néanmoins j'avoue que la pluie est propice à l'écriture.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Excellente question ! si je le savais... j'ai une idée de départ qui chemine presqu'à mon insu...
L'inspiration pour la création de ce personnage est venue d'un petit chemin en bas de chez moi entre dune et forêt, sur lequel une tombe d'animal, je suppose, est fleurie régulièrement... et "Flic de papier" le premier volet de la trilogie est né...

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Cette idée ne m'a jamais traversé la tête étant enfant. A vrai dire, un peu par hasard...des articles puis des poèmes, puis des nouvelles et enfin des romans, encouragé en cela par une amie, excellente écrivain, qui habite au bout de ma rue... hasard ou coïncidence ?

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Comme beaucoup d'entre nous la lecture de Céline, cela n'a rien d'original... La lecture de "Voyage au bout de la nuit" a été un choc ! confronté à cette écriture qui alterne l'âpreté du langage trivial et la fulgurance poétique...

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
De poil à gratter dans une société bien verrouillée...

  • Les présentations des éditeurs : 05/08/2016Guy Rechenmann est un personnage au parcours singulier. Écrivain et homme de télévision, il avoue être un rêveur et un poète. 
    Il s'agit de la troisième enquête d'Anselme Viloc, un flic atypique et obstiné. Après Flic de Papier et Fausse Note, il revisite le genre policier d'une façon nouvelle et inattendue grâce au même personnage.
    Guy Rechenmann écrit ses romans au Cap-Ferret.

    Un jour de septembre, 6 h 45. La pointe du Cap-Ferret est déserte. Les touristes ont décampé et les rares sédentaires ne se risquent pas si tôt face à un océan d'humeur changeante. Alors que fait là cette silhouette immobile perdue au milieu des blockhaus ? Qu'attend-elle, cette jeune femme ?

    Cela m'interpelle, moi, Anselme Viloc, le «flic de papier». En règle générale je fuis les enquêtes ordinaires, j'ai le don de dénicher le grain de sable qui grippe les belles mécaniques assassines. Je ne lâche aucune affaire ! 

    La guerre et les bâtisseurs du mur de l'Atlantique, un enfant et un chat, autant d'indices à prendre en compte.

    De Bouliac à la Chalosse, d'Arcachon à Andernos, Marie, Clémence, Marina... trois générations d'une même famille. Noyées dans la folie...
  • Les courts extraits de livres : 05/08/2016
  • L'énigme -1-

    - Dites-moi, Viloc, vous êtes bien «Le» spécialiste de la disparition, non ? Alors qu'est-ce que vous nous foutez une timbrée sur les bras ? Une foldingo amnésique et pour faciliter l'affaire, pas un papier sur elle... ni dans son sac et reprenez-moi si je me trompe, seuls un pull-over noir, trois kleenex, une paire de lunettes de soleil version 1970, un porte-monnaie avec un billet de dix francs et trois francs cinquante en pièces, une demi-douzaine d'épingles à cheveux et une clef, unique, qui doit correspondre à une serrure mais laquelle et où ? Ça c'est une autre question... L'affaire du siècle, Viloc. Pas de plainte, pas de corps, rien... juste une émanation d'intuition, une sorte d'archéologie préventive. C'est nouveau, pour le dépaysement sans doute. Une nouvelle approche du métier ? Envie de changer d'air ? On sort juste de ce putain de référendum qui nous a foutu le bordel, le oui a gagné mais là, je vous dis non, alors soyez gentil Viloc, donnez ça à l'identité et puis basta.
    Ces mots empreints d'une tendresse infinie et d'une spontanéité affichée émanent de mon boss, le commissaire Plaziat en personne, plutôt grincheux en la circonstance. Castéja tremble pendant la diatribe. Les longs couloirs aux suaves odeurs de pastis et de pieds retiennent leur respiration et il me semble soudain que mes Bata mériteraient un coup de cirage, quant à Jérémy, mon adjoint zozoteur, les yeux au ciel, il se verrait bien remettre une couche de Ripolin au plafond, la couleur ? Bof, on verra plus tard. L'heure n'est pas à la rigolade. J'attends cependant que l'orage s'éloigne et demande à Jupiter de m'accorder son attention deux minutes. Penaud, j'argumente. Je mets d'abord en avant la nouveauté et l'originalité de l'affaire et, si mon intuition ne me trahit pas, je poursuis : «une fin déroutante à une entrée en matière peu commune ne me surprendrait guère». Puis j'insiste sur la spécificité de mon poste, à savoir, les causes perdues et sur la dénomination de mon bureau, «le bureau des rêves», pourquoi pas des cauchemars ? Je termine en avançant l'argument massue arraché des lèvres collées du discret professeur Arzuelos :

    «Je ne peux rien dire en l'état actuel des choses si ce n'est que ce sera long, m'a précisé hier soir le clinicien - il hésite. Il faut d'abord essayer de l'identifier puis faire une série de tests mais ce que je peux vous confier à vous et à vous seul en tant que policier, c'est qu'elle ne cesse de répéter : "je sais où est mon fils, je sais où il est". Or, chose troublante, suite à la demande de la police d'un examen sur d'éventuels coups et blessures reçus ou sur un viol, la femme en question n'a jamais accouché puisque vierge. Le mystère s'épaissit, a-t-il murmuré en guise de conclusion.»

    Plaziat me fixe. Je vois sa pensée virevolter dans l'iris de son oeil clair. Une mouche vole.

    - Il y aurait donc disparition... mouais... enfin peut-être...